• 63022917

     

    Le Chaperon Rouge :

    Auteur : Sarah Blakley-Cartwright

    Edition : Michel Lafon

    Tome : 1/1

    Date de parution : 2011

    Pages : 342

    Très bonne lecture

     

     

     

    Résumer :

    Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée.

    Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde…

    Depuis la mort de sa sœur, la plus douce des jeunes filles, Valérie est inconsolable. Henry, le superbe fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le cœur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes loin du cocon familial.

    Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise depuis des années vit parmi eux. Tout le monde devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang coule… et que tous ceux qu’elle aime disparaissent.

    Petit + :

    Un livre bien mystérieux ! L’histoire du petit chaperon rouge revisité et plus sombre que celle que nous connaissons. Plus barbare et plus crue, on peut imaginer  le vrai visage de l’homme ainsi que ces ambitions par rapport à ces croyances pour l’époque.

    Prise dans l’histoire dès le début, on suit le personnage de Valérie qui semble exclu des autres, maladroite, jamais assez bien pour les autres, distante, dans son monde… On apprend à connaitre ce personnage petit à petit, personnage qui ma bien plus d’ailleurs puisque l’image qu’on lui donne au début s’efface au file de l’histoire. Des personnages viennent troubler le train-train du village de Daggerhorn.

    Ce que je trouve intéressant c’est que c’est ciblé sur l’histoire du Loup et du chaperon rouge mêlé un trio amoureux. Un  choix doit ce faire pour Valérie, mais elle doit aussi rester sur ses gardes. Mais je dirais que c’est plus tourné vers l’histoire du Loup que vers une histoire amoureuse.

    Des doutes persiste à savoir qui est le Loup, et l’auteur nous tiens en haleine jusqu’au bout, certes j’ai pris mon temps pour lire ce livre mais je l’ai dévoré sur la fin, tournant les pages au fur et à mesure,c’est peut-être pour cela que ce n’est pas un coup de cœur.

    Mon avis sur le film : Avis film Le Chaperon Rouge

    Le chaperon rouge gif

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    "Les contes de fées sont riches en enseignements. Ils nous permettent de comprendre et de bâtir notre propre monde."

    "Le petit Chaperon Rouge ne se résume pas à un conte de fées, mais qu’il s’agit bien d’une histoire universelle qui parle de passage à l‘âge adulte, d’amour et de courage"

    "Lucie n’aimait pas songer aux pulsations de son cœur qui lui rappelaient qu’elle était bien vivante, et donc mortelle. Elle n’était rien de plus qu’une créature de chair et de sang."

    "Le vent s’engouffrait dans sa chevelure. Ils étaient tous trois si proches et si puissants qu’il lui semblait pouvoir chevaucher les airs ainsi, à jamais."

    "La lune sanglante. Un grognement monstrueux retentit dans le lointain. Valérie s’élança aussitôt et se précipita hors de bois, filant vers les berges du fleuve qui grouillaient déjà de monde, alors que chacun courait se mettre à l’abri."


    4 commentaires
  • les anges mordent aussi

     

     

    Felicity Atcock : Les anges mordent aussi

    Auteur : Sophie Jomain

    Edition : J’ai lu

    Tome : 1/3

    Date de parution : 15 Janvier 2014

    Pages : 317

     Lecture mitigé

     

     

     

    Résumer :

    « Je n'ai vraiment pas de bol : il aura suffi d'une morsure, d'une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu'il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s'enterrer dans mon jardin sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d'avant, tranquille et ennuyeuse … à mourir. »

    Petit + :

    J’ai eu du mal à rentrer dans le livre, mais une fois quelque chapitre passé, on se prend dans le rythme de l’histoire. Le titre nous met la puce à l’oreille ainsi que le 4e de couverture, pourtant je ne m’attendais pas à ça, je pensais (vu le 4e de couverture) que se serait plus porter sur les vampires, mais non. 

    Mais je ne m’attendais pas non plus à ce genre de livre pour une autre raison. Effectivement, certains passage du livre sont très cru et détaillés, (autant vous dire qu’il y a des scènes de sexe assez souvent) mais heureusement qu’il y a une bonne dose d’humour puisque ça ma permis de prendre ça  au 1er degré et de passer outre le « gène » causé par ces passages. Mais personnellement je ne suis pas fan de ces livres là.

    Comme je l’ai dis, le livre est écrit avec humour. J’ai souvent ris ou bien sourit parce que les situations dans lequel Felicity se trouvait était inattendu (voire tiré par les cheveux) ou bien les solutions étaient tout aussi surprenante, et ses pensées sont parfois assez drôle. Le personnage de Felicity ma plu, fille avec du caractère mais qui a toujours le chic pour se retrouver dans des situations pas possibles ! Les images qu’on peut se faire des créatures mythiques (pas forcément pour tous ceux aborder dans le livre) sont parfois « changer » (surtout de point de vu de Felicity). 

    J’ai bien aimé le livre pour son humour, mais je ne sais pas si je lirais les tomes suivant. Même si la dernière phrase du livre laisse une intrigue je trouve ce 1er tome suffisant, mais une question persiste : Qui est vraiment Felicity Atcock ? Elle perçoit les conversations de l‘Éternelle, elle voie les anges quand ils déploient leurs ailes, elle arrive à bloquer l’emprise des vampires sur elle. Ce qu’un humain, lui, ne peut faire ou voire. Alors, est-elle simplement humaine ? Peut-être que cette question me poussera à lire la suite…

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    La notion de meilleure amie ne m'avait jamais effleuré l'esprit pour désigner qui que ce soit. J'ai toujours détesté enfermer les gens dans une boîte. Donner un tel titre à quelqu'un signifie qu'on a matière à comparer. C'est comme si on prétendait connaître personnellent chaque humain de cette planète Si ça se trouve, ma super copine habitait Taïwan et je n'e l'avais encore jamais rencontrée !

    Finalement, mon sommeil avait été aussi limpide qu'une rivière de haute montagne et sans rêve. Ce qui m'avait plutôt surprise. Avec toutes ces histoires, j'aurais dû faire des cauchemars bien gras au moins ressasser quelques événements. Eh bien non. Rien.

    Pourquoiavais-je le sentiment cuisant de m'être encore mise dans de beaux draps ? Parce que c'était sans doute le cas ? Cette histoire allait me mener exactement là où je ne voulais pas aller : tout droit dans la gueule du loup. Question subsidiaire : Qui était le loup ?

    Terrence et Stanislas s'étaient tous deux tournés vers moi et ouvraient des yeux si ronds que j'aurais pu en rire - d'autant qu'avec leurs ailes repliées, ils ressemblaient vagement à deux gros poulets.


    votre commentaire
  • divergente

     

     

    Divergente :

    Auteur : Veronica Roth

    Edition : Nathan

    Tome : 1/3

    Date de parution : Mars 2014

    Pages : 445

    Coup de

     

     

     

    Résumer :

    Cinq destins. Un seul choix.

    Différente. Déterminée. Dangereuse.

    Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... ou la tuer.

    Petit + :

    Pour tout vous dire, j'ai d'abord vu le film et j'ai lu le livre après. Je sais c'est mieux de faire l'inverse (c'est se que je fais -ou que j'essaye de faire- d'habitude) En sortant du cinéma, j'ai tellement aimé le film que j'ai acheté le livre tout de suite. Mais revenons au livre. Je trouve que le tome 1 est surtout dédier à "mettre la chose en place" car c'est sur tout à la fin que l'action commence sans trop révéler se qui va se passer laissant une grande partie de mystère et d'interrogations. En effet j'ai trouvé que le livre deviens haletant une foie avoir dépassé la moitié voir un peu plus.

    Donc nous sommes dans une Dystopie (un monde sans bonheur) Si malheureux ? Non, pas pour la dirigeante des Erudits, Jeannine, la société actuelle est mise en danger par les Divergent.  Béatrice (ou Tris par la suite) à 16 ans, elle est divergente, elle ne sait pas se que c'est mais si elle ne le cache pas elle mourra. Native des Altruiste elle ne se sent pas à sa place dans cette fraction, elle choisi de rejoindre la fraction des Audacieux, fraction qui l'a toujours impressionné, devant laquelle elle reste en admiration. Mais que se passe t-il réellement en profondeur de toutes ces apparences ?Mais dans certains moment, le bonheur refait surface, heureusement !

    Par rapport au film, le livre nous apporte bien évidement des précisions, et des scènes qu'on ne voit pas dans le film. Néanmoins, j'ai adoré le livre, mais je pense (malheureusement) que le fait d'avoir vu le film avant à corrompu mon véritable avis. Mais cella n'empêche pas que j'ai adoré le livre, je l’ai noté comme coup de cœur.

    Mon avis sur le film : Avis film Divergente

    divergente

     

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 

    «  - Ceux qui condamnaient l’agressivité ont formé les Fraternels.

    Les Fraternels échangent des sourires. Ils ne s’habillent qu’en rouge et en jeune et privilégient le confort. Ils m’ont toujours l’air serviables, aimant, libres. Mais je n’ai jamais envisagé de les choisir.

      - Ceux qui pointaient du doigt l’ignorance ont donné les Erudits.

    Exclure les Erudits a été le seul point facile de ma décision.

    - Ceux qui blâmaient la duplicité ont composé les Sincères.

    Je ne les ai jamais aimés.

    - Ceux qui incriminaient l’égoïsme ont créé les Altruistes.

    Je condamne l’égoïsme ; sincèrement.

    - Et ceux qui dénonçaient la lâcheté ont constitué les Audacieux. »

    « Les Altruistes répondent à notre besoin en responsables politiques dévoués. Les Sincères nous fournissent des responsables juridiques honnêtes et dignes de confiances. Les Erudits nous donnent des enseignants et des chercheurs de haut niveau. Les Fraternels nous procurent des conseillers et des soignants compréhensifs. Et les Audacieux nous protègent des menaces intérieurs comme extérieures. »

    «  Je touche ma clavicule et je trace le chemin de leur vol : vers mon cœur. Un oiseau pour chaque membre de ma famille. »

    «  Je crois aux actes de courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défense d’une autre. C’est une belle pensée. »

    « Je ne suis plus Tris la dévouée, ni Tris la courageuse. A partir de maintenant, il va sans doute falloir que je devienne plus que cela. »


    2 commentaires
  • Bianca Turetsky - Une robe couleur du temps T.1

     

     

    Une robe couleur du temps :

    Auteur : Bianca Turetsky

    Edition : Hachette jeunesse

    Tome : 1/2

    Dat de parution : 24/08/2011

    Pages : 275

     Lecture mitigé

     

     

     

     

     

    Résumer :

    Louise, 12ans, n'a qu'un mot à la bouche : la mode, la mode, la mode ! alors quand elle reçoit une mystérieuse invitation à une "Vente Vintage ppour les Fashionistas Voyageuses", elle se voit déjà dénicher la robe de ses rêves. Au magasin, coup de foudre vestimentaire. Mais à pene a-t-elle enfilé la robe que Louise perd connaissance. A son réveil, elle se retrouve dans la peau de Miss Baxter, une actrice prodige de 17 ans, près d'un siècle dans le passée, à bord de plus mythique des paquebots..."

    Petit + :

    Un livre qui nous fait voyager dans le pasée, qui nous fait redécouvrir une histoire connue lier par la mode et les vêtements. J'ai bien aimée ce livre, il se lit facilement.


    votre commentaire
  • Josephine Angelini - Starcrossed T.1

     

     

     

    Starcrossed :

    Auteur : Josephine Angelini

    Edition : Pocket jeunesse

    Tome : 1/3

    Date de parution : 02/02/2012

    Pages : 429

    Coup de

     

     

    Résumer :

    Un amour écrit dans les étoiles, une tragédie qui se répète depuis l'Antiquité, une malédiction que même les dieux ne peuvent briser.

    " C'était la nuit dans le pays aride. hélène se mis en route. Elle aperçut quelqu'un, au loin, et pressa le pas. C'était Lucas. Tombé à genoux, il avançait, tâtonnant comme un aveugle, se coupant les mains sur les pierres tranchantes. Il avait si peu qu'il n'osait pas se redresser. Hélène comprit qu'il la suppliait de le laisser là. Mais elle savait qu'elle ne devait pas, sinon il ne quiterait jamais le pays aride. Malgré ses pleures, elle l'obigea à se lever et à marcher."

    Petit + :

    J'ai juste adorée ! Je l'ai dévorée en une journée (ou presque) ! C'est vraie que au début on ne comprend pas grand chose mais au fil de l'histoire tout s'éclaire. C'est un mélange d'histoire greque, d'une histoire d'amour, de prophésie, de pouvroires... bref c'est un mélange de pleins de choses, ils y a du rebomdissements, des bagares, c'est pas une histoires d'amour comme les autres ou tout est rose, non c'est plus complexe. J'ai hâte de lire la suite !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique