• La Quête d?Ewilan : Tome 1 - D?un monde à l?autre

    fhyyj

     

     

     

    La Quête d’Ewilan : d’un monde à l’autre :

    Auteur : Pierre Bottero

    Edition : Le livre de poche

    Tome : 1/3

    Date de parution : 2012

    Pages : 257

     Lecture mitigé

     

     

     

    Résumer :

    La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim.

    Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?

    Petit + :

    Une lecture mitigée, sans plus. Mais je ne suis pas déçue de ma lecture ! J’ai été intriguée par le début, et puis je me suis détaché des personnages, qui sont pour moi trop enfantin, surtout le personnage de Salim. Mais j’aime bien cette idée d’avoir un pouvoir avec le dessin, qui remplace la « magie » qu’on peut retrouver dans d’autre livre. Avec un monde propre à lui-même avec ces créatures. Une description de ce monde simple et bien détaillé qui permet une bonne immersion dans ce monde, qui ma fois, me plaît bien !  

    Ce livre me fait par moment pensé à d’autre histoire, comme celle d’Harry Potter, avec les parents adoptifs et autres détails. Quelque incohérences pour moi dans ce livre, mais qui n’empêche pas que j’ai bien aimé. Cela dit, je ne pense pas lire la suite. N’ayant pas eu de coup de cœur et pensant que les moments importants du livre sont fades ou bien pas assez haletantes ! Mais je pense que si je l’avais lu il y a cinq ans, ce serais bien mieux passée !

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    « Le Don, ou l’Art du Dessin, existe grâce à trois forces, la Volonté, la Créativité et le Pouvoir. Ces trois forces existent en chacun de nous, mais souvent de manière trop embryonnaire ou disproportionnée pour que leur possesseur soit un dessinateur. » 

    « L’imagination est une dimension. Les innombrables chemins qui la parcourent sont les spires. Ceux qui les empruntent sont les dessinateurs. Ils peuvent rendre réel tout ce qu’ils imaginent. »

    « - Et là, que lui arrive-t-il ?
    Le vieil analyste tourna son regard vers les jeunes gens, toujours assis au bord de l'eau.
    - Elle apprend à vieillir, expliqua-t-il d'un ton triste, ça lui fait mal. »


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :