• 41NVu6UK1fL._SY445_

     

    La maison penchée :

    Auteur : Kathi Appelt

    Edition : Milan

    Tome : 1/1

    Date de parution : 14/05/2010

    Pages : 315

    Bonne lecture

     

     

    Résumer :

    Prenez une maison, une drôle de maison penchée. Plantée dans le bayou, au coeur des marais de Louisiane, au milieu des crocodiles. Et un homme avec un fusil, une descendante des sirènes, un homme-épervier. Ajoutez quelques chats, un chien, et l'alligator-roi.

    Dans le bayou vivent des arbres millénaires, des animaux légendaires... et des hommes. Trois histoires qui se croisent. Trois destins uniques. Un livre poignant.

    Notes :

    « Une histoire magique et mystérieuse, de la poésie et du suspense... » Louis Sachar

    « Un conte fabuleux. » Kirkus Reviews

     

    Petit + :

    Dans ce livre, trois histoires sont liées. Pour moi ce livre mélange la magie et l’étrange. La magie pour se sang mixte qu’on certains animaux du bayou, pour ces arbres vieux de mille ans. Étrange pour les lieux atypiques.

    Au début j’ai eu du mal à rentrer dans le livre, les flash-back et le changement de personnages sont déstabilisants. J’ai trouvé le livre long, avec beaucoup de détails et peu d’action. Mais ce livre fait passer plusieurs émotions et c’est détails sont essentiels pour l’histoire et se fondre dans le décor. On ne peu pas vraiment parler d’action, car il n’y en a pas vraiment, mais il y a des moments au pressant dans le livre qui donne envie de connaitre la suite. J'ai aimée ce livre mais sans plus. Mais cela reste une jolie histoire avec des leçons à retenir. Je ne pouvais pas, ne pas lire ce livre, puisque c'est en quelque sorte le ivre déclancheur de mon amour pour la lecture...

    C’est donc trois histoires liées. Toute se ramène à une seule cible, l’homme. Cet homme, Tête-de-Grapique, qui avait oublié son nom sur les quais de Houston près de son père ivre, qui avait souffert des moqueries des autres sur son visage meurtrie, qui n’était remplis que de haine. Cet homme ne trouvait satisfaction que dans la souffrance. Cet homme qui est devenu un monstre, voulais montrer au autre combien il était fort et fière en ramenant le corps de l’alligator-roi. L’alligator-roi qui est un vieil ami de Grand-mère mocassins. Grand-mère mocassin est un serpent, une vipère qui se sent trahis par l’amour, l’homme l’a trahis pour une autre, sa fille la trahis pour un homme-épervier. Elle saigne depuis bien trop longtemps pour que cette plaie se referme, et elle ne souhaite que de se venger de tout ceux qui l’on abandonnée. Mais elle devra attendre, car là voilà enfermée dans une jarre pendant mille ans. Pendant se temps, dans le Dessous, sous la maison penchée de Tête-de-Grapique, Anslem, le chien de Tête-de-Grapique, est consigné à rester là pour avoir fait preuve de bonté, mais voilà qu’arrive une Chatte tachetée, avec ses deux petit Max et Sabine. Un réconfort certain pour ce vieux chien, mais se bonheur est de courte durée… Et ces arbres, vieux de mille années, symbole de la sagesse, ils ne bougent pas, mais ils sont à et fond tout autant partie de l’histoire…

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    « Les animaux ont des raisons de chanter. Les coyotes hurlent pour inviter le soleil à se coucher. Les rossignols gazouillent pour faire plaisir à l‘empereur. Les chiens de prairie aboient pour attirer un partenaire. Brune-Chantante chantait parce qu’elle était heureuse. »

    « Plus que tout, ils se sentaient seuls. Les humains sont fondamentalement sociables, même ceux qui ont du sang mixtes. Le rire des autres leur est nécessaire. Les chagrins des autres leur sont indispensables. Ils sont faits pour nager, cuisiner, chasser et bavarder ensemble. Surtout, ils ont besoin des histoires des autres, histoires d’amour, de sagesse et de joie. »

    « Nous avons tous nos préférences. Le ciel a ses comètes préférées. Le vent a ses canyons préférés. La pluie a ses toits préférés. »

    « Pour les arbres, les histoires ne prennent jamais fin ; elles se succèdent insensiblement. Quand l’une est prête à se refermer, une autre commence à s’ouvrir, si bien qu’aucune n’est jamais terminée, pas vraiment. »


    votre commentaire
  • love.friendship.et.autres.complications
     
     "Pour toutes les nanas, lookées, pas lookées, fi-filles ou garçons manqués, teenages branchées ou adulescentes qui s'ignorent, pour celles qui pleurent devant Twilight autant que pour celles qui se marrent devant Massacre à la Tronçonneuse...Big Up !"
     
    Résumer : Trois copines : Marion, Chloé,Chrystelle, racontent leurs histoires d'adolescentes.
    Pages : 73
    L'auteur : Diglee
    Petit + : La BD est découpée en 4 parties : Friend ship, Love, Les parents, Les vacances. C'est drôle, fraie, et petillant !

    votre commentaire
  • mes lectures
     
     
    ...passées : La voleuse de livre, Markus Zusak,
    ...en coursVirus 57, C.Lambert et S.VanSteen
    ...futurs :  Meurtre sur papier glacé, Kate White  (mit en attente)
     
    Et vous, quels sont vos lectures ?

    2 commentaires
  • mpcoeur
    Vous aurez besoin de :
    - Ciseaux
    - Colle
    - Un jolie papier (Prener un papier pas trop fin, car il sera plus fragile, mais pas trop épait non plus, car il sera pas assez souple)
     
    Avant tout :
    Couper une bande de papier assez large (exemple, 2 foie la largeur d'une règle), couper bien droit pour que se soit plus jolie et qu'il n'y ai pas de problème pendant la confection.
     
    Fabrication:
    1. Plier votre papier en 2 dans le sens de la longueur.
    2. Plier votre papier en 2 dans le sens de la largeur.
    3/4. Pier votre papier de manière a former "un blason" ou "un bouclier"
    5. Plier l'extrémiter du haut.
    6. Plier les côtés du haut.
    7. Et voilà vous avez fini.
     
    Conseil : Mettez de la colle entre les pliages pour que sa tiennent bien  ! ;-)
     
    Voici à quoi ressemble ceux que j'ai fait :

    21


    2 commentaires
  • mpk
     
    Souvent quand vous aller dans un magasin de vêtements, il y a sur ces vêtements des étiquettes avec le nom de la marque dessus. Et bien par exemple je vais prendre l'étiquette Kookaï pour faire mon marque-page.
     
    1. Pour cela vous aurez besoin de :
    - L'étiquette de votre choix
    - Un morceau de rubant (de la longeur de votre choix)
    - Et pourquoi pas un breloque pour mettre au bout de la ficelle (dans mon cas c'est une épingle à nourrice, mais sa eut-être une perle ou autre chose)
     
    2. La fabrication :
    Tout d'abord vous faites un petit trou dans l'étiquette si elle n'en a pas.
    Puis vous passer le rubant dans ce trou.
    Enfin vous faites un noeud, mais n'oubliez pas d'ajouter le petit breloque de votre choix.
     
    Et voilà vous avez un petit marque-page tout mignon qui vous ressemble ! ^^

    2 commentaires